Kanada - Haiti und Kanada: Memorandum of Understanding zur Sicherung einer nachhaltigen und rentablen Entwicklung

[Social_share_button]

Haïti et Canada : un protocole d’entente pour garantir un développement rentable et durable

Le ministère de la Planification et de la Coopération externe (MPCE) et l’ambassade du Canada en Haïti ont signé, le jeudi 14 mars 2019, un protocole d’entente portant sur un ensemble de projets, notamment le «Marché des fours et énergies propres en Haïti». A côté dudit projet, le protocole d’entente, selon les signataires, prend en compte les secteurs de l’agriculture, du tourisme, de l’hôtellerie, du leadership et de l’autonomie des femmes. Une initiative qui, selon eux, vise
la croissance économique en Haïti afin de garantir un développement rentable et durable.

Publié le 2019-03-14 | Le Nouvelliste


National –

Ce protocole d’entente d’une valeur de 79 millions de dollars canadiens porte, entre autres, sur l’adaptation climatique et la valorisation économique et la filière agricole en Haïti, la solution adaptée et innovatrice aux opportunités de marché, la revalorisation de jardin créole, le café Macaya et le développement de la filière mangue en Haïti. Cette initiative, avancent les responsables, va permettre d’améliorer les conditions de vie, de réduire la vulnérabilité et de favoriser le bien-être économique des personnes des départements du Sud, de la Grand’Anse et de l’Artibonite.


«La signature de ce protocole d’entente concrétise la volonté continue du Canada d’accompagner le gouvernement haïtien dans son travail d’amélioration des conditions de vie de sa population», a déclaré d’entrée de jeu André Frenette, ambassadeur du Canada accrédité en Haïti. plaidant pour l’égalité entre hommes et femmes, il dit, dans le cadre des projets pris en compte dans le protocole d’entente, accorder une place prépondérante aux actions visant à combattre les discriminations à l’égard des femmes.


André Frenette dit croire que le développement ne sera accessible que dans la construction d’une société égalitaire permettant à chacun, particulièrement les femmes qui occupent une place essentielle dans la société et dans les familles, de participer au développement du pays. «Fanm yo se potomitan», a-t-il ajouté, soulignant par ailleurs que les projets susmentionnés s’assureront d’influencer l’élaboration et la mise en œuvre de lois en faveur des femmes.


Remerciant l’ambassade du Canada d’avoir aidé et accompagné Haïti dans divers domaines, Jean Claudy Pierre, ministre de la Planification et de la Coopération externe, considère r la cérémonie de ce jeudi comme un signal positif qui renforce les relations haïtiano-canadiennes en matière de développement durable. Après avoir affirmé qu’Haïti est le plus grand bénéficiaire de l’aide canadienne dans la Caraïbe, M. Pierre précise que l’institution qu’il dirige va faciliter la mise en œuvre desdits projets en vue d’améliorer les conditions de vie de la population haïtienne.


Évoquant, entre autres, la vulnérabilité du pays après le passage de l’ouragan Matthew, Jean Claudy Pierre estime que ces projets vont à la fois réduire la vulnérabilité d’environ 17 500 personnes dans le département de la Grand’Anse en exploitant principalement le cacao, l’igname, le manioc; accroître la chaîne de valeur du maïs et des haricots, de façon à favoriser le bien-être économique et à réduire la vulnérabilité de 10 000 familles agricoles; développer le système agroforestier à base de café, de cacao dans le Sud.




===> Weitere Artikel zu KANADA hier <===

Dieser Artikel erschien zuerst auf https://www.lenouvelliste.com/article/199203/haiti-et-canada-un-protocole-dentente-pour-garantir-un-developpement-rentable-et-durable