VIDEO. Ich rasiere meine Beine nicht, wenn ich darüber nachdenke

[Social_share_button]

Invitée de L’émission politique de France 2 ce jeudi 14 mars, Marine Le Pen a évoqué ses ambitions présidentielles pour 2022, se rappelant au passage une célèbre réplique devenue culte de Nicolas Sarkozy.

Ce jeudi 14 mars, Marine Le Pen était l’invitée de L’émission politique de France 2. À cette occasion, la députée et présidente du Rassemblement National a reçu Thomas Sotto dans ses bureaux, et a été interrogée sur ses nouvelles ambitions présidentielles. Affirmant que l’Élysée n’était pas une fin en soi pour elle, Marine Le Pen s’est rappelée une réplique culte de Nicolas Sarkozy datant de 2003, avant que ce dernier devienne président.

“Quand vous me dites ‘rêve absolu’, on a le sentiment que c’est un rêve personnel. Moi, je ne fais pas partie des gens qui vous expliquent qu’à cinq ans, ils voulaient être présidents de la République. Ce n’est pas mon cas. Je ne rêve pas de ça, je ne me rase pas les jambes en pensant être président de la République. Ça n’est pas vrai” a déclaré Marine Le Pen.

Cette réplique fait en réalité référence à un propos de Nicolas Sarkozy lorsqu’il n’était encore que ministre de l’Intérieur : “La présidentielle, j’y pense et pas simplement quand je me rase” avait révélé l’homme politique. Une révélation qui, à l’époque, avait fait débat, choquant bon nombre de ses confrères qui estimaient que sa candidature pour 2007 était prématurée.

“J’étais crevée” reconnaît Marine Le Pen

Dans ce même entretien, Marine Le Pen est revenue sur le débat d’entre-deux-tours de l’élection présidentielle de 2017, révélant qu’elle avait très rapidement compris que la partie était perdue : “J’en ai eu conscience assez rapidement, en vérité (…) Je l’ai mal vécu (ce débat, ndlr) parce qu’il est arrivé dans une conjonction d’erreurs de notre part. L’erreur de l’agenda, où honnêtement, on a démultiplié les événements et les déplacements. J’étais crevée” a-t-elle déclaré, reconnaissant que, quoi qu’il en soit, “les écarts étaient trop importants”.

Dieser Artikel erschien zuerst auf https://www.closermag.fr/politique/video-je-ne-me-rase-pas-les-jambes-en-pensant-a-l-election-presidentielle-marine-944899