Was Macron in seiner Rede hätte sagen sollen

L’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris a bousculé l’agenda d’Emmanuel Macron qui devait normalement parler aux Français lundi 15 avril pour leur présenter ses propositions pour sortir de la crise des «gilets jaunes». Finalement, le chef de l’État a reporté son allocution. On ignore encore quand Emmanuel Macron fera ses annonces mais plusieurs médias dont l’Agence France Presse dévoilent les grandes lignes du discours prévu à l’origine par le président.

En raison de l’incendie survenu à la cathédrale Notre-Dame de Paris, Emmanuel Macron a été contraint de bouleverser son plan de communication. Le voilà piégé par son discours enregistré avant la catastrophe.

Sur cette version non diffusée, le président français fait plusieurs annonces fortes : baisse des impôts pour les classes moyennes grâce à la suppression de niches fiscales, réindexation des retraites de moins de 2 000 euros sur l’inflation, un référendum d’initiative partagée facilité, une convention de 300 citoyens tirés au sort avec la tâche de « travailler à la transition écologique et aux réformes concrètes à prendre », et la suppression de l’ENA, l’École nationale de l’administration.

Ce mardi 16 avril, pas de confirmation de l’Élysée, où l’entourage du président visiblement embarrassé par ces sorties incontrôlées, a vite pris ses distances avec ces fuites. Pas de confirmation. « Tant qu’Emmanuel Macron n’a rien annoncé, tout le reste n’est pas valable », explique un conseiller.

Le président français veut pour l’instant rester concentré sur les suites du feu à Notre-Dame, un sujet plus fédérateur que les « gilets jaunes ». Le Conseil des ministres de ce mercredi 17 avril sera entièrement consacré à la reconstruction de la cathédrale. Emmanuel Macron s’exprimera «en temps voulu» sur le grand débat se contente d’indiquer la présidence.

Source de l’article: http://www.rfi.fr/france/20190416-france-politique-macron-annonces