"Wenn ich kurz vor dem Erfolg bin, ist immer etwas los"

Après sa vidéo du 17 avril 2019 où il présentait des excuses à la nation toute entière, le chanteur n’entend pas s’arrêter là. L’artiste, en cette fin de careme, souhaite se purifier de ses péchés. C’est ainsi que dans une autre vidéo commise ce jeudi 18 avril 2019, le Libérateur avoue avoir été manipulé dans ses anciennes sorties, et demande pardon au président de la Républiue ainsi qu’à son épouse.

Longuè Longuè (c) Droits réservés

Dans cette vidéo postée sur la toile cette après-midi du jeudi 18 avril 2019, l’on peut apercevoir l’auteur de Kirikou en plein mea culpa, regrettant ses sorties de la fin du mois de Mars 2019.

Selon lui, cela était l’œuvre d’une main mystique. Dans cette autre séquence vidéo de 8 minutes et 12 secondes, le chanteur est en compagnie de Djene Djento, qui lui promet de récupérer et de lui remettre son passeport confisqué à Yaoundé.

À son tour de prendre la parole (à partir de 6’27) Longue Longue déclare: « Quand je regarde cette vidéo moi-même je me demande si c’est moi. S’il n’y a pas un envoutement. Je ne comprends pas comment quand je suis toujours à deux pas de la réussite, il y a toujours quelque chose qui vient se passer, un obstacle. La vidéo-là ce n’est pas moi. Je te jure grand Djene. La vidéo-là ce n’est pas moi. J’ai encore regardé la vidéo comme ça, là. Moi-même j’ai dit ce n’est pas moi. Je suis en transes comme si j’ai fumé, bu. J’ai demandé qu’on jette l’habit et le pantalon (qu’il portait le jour de l’enregistrement de la vidéo incriminée) », dit-il au sujet de la vidéo dans laquelle il revendique notamment la victoire de Maurice Kamto à l’élection présidentielle du 7 Octobre 2018.

Lebledparle.com vous propose l’intégralité de cette vidéo



Dieser Artikel erschien zuerst auf https://www.lebledparle.com/societe/1107390-longue-longue-chaque-fois-que-je-suis-a-deux-pas-du-succes-il-y-a-toujours-quelque-chose-qui-vient-gater