Gesundheitswesen: In Batouri wird eine Kampagne zur Fistel-Geburtshilfe durchgeführt

Dépistage et prise en charge immédiate des femmes souffrant de fistules obstétricales à Batouri (c) Gustave Epok/Actucameroun.com

La campagne de dépistage et de prise en charge des fistules obstétricales à l’Est démarre sa phase de prise en charge le 20 avril derniers. C’est une initiative de la délégation régionale du Ministère de la Santé de l’Est qui bénéficie de l’appui du Fonds des Nations Unies pour les Populations (UNFPA) et de la Fondation Orange Cameroun.

Selon les informations avancées par le point focal communication de la délégation régionale de la Santé Publique de l’Est, 38 femmes ont dejà été enregistrées au Complexe Hospitalier Catholique de Batouri où se déroulent la présente campagne de réparation des fustiles obstétricales dans le chef-lieu du département de la Kadey.


D’après Arthur Metsampitol Bamlatol, ” Ces patientes viennent des Districts de Santé de Garoua Boulai, Bertoua, Batouri, Ketté, Ndelélé Lomié et Abong Mbang. 3 cas sont attendus de la localité de Nguelemendouka et 6 autres attendus du Diocèse de Batouri”. L’on a également appris que les évaluations des patientes ont déjà commencé. Sur les 13 premières patientes reçues par le personel médical, toutes ont été confirmées des femmes souffrant de fistules obstétricales. 6 femmes sont programmées pour subir des opérations demain 24 avril 2019.

Il faut noter que la plus jeune patiente est âgée de 16 ans.

Les nouveaux cas sont toujours attendus par les spécialistes de réparation des fistules obstétricales. Cette équipe est constitué du Dr Danki,urologue en service à l’Hôpital Norwegienne de Ngaoundéré, du Dr Djimea, anesthésiste venu de l’Hôpital Central de Yaoundé et de deux spécialistes en Nursing Post opératoire de l’Hôpital Central de Yaoundé. Tous sont dejà en action avec un appui de 3 médecins locaux issus du District de Santé locale, du Centre Hospitalier Catholique et du Centre Médical d’Arrondissement de la ville de Batouri.

En rappel, l’apparition d’une fistule obstétricale est directement liée à l’une des principales causes de mortalité maternelle: un travail difficile (dystocie) lors de l’accouchement.

Les femmes qui présentent une fistule obstétricale souffrent d’une incontinence permanente, en ressentant de la honte et font l’objet d’une discrimination sociale. Elles ont aussi des problèmes de santé. La région de l’Est est fortement impactée par ce phénomène à cause des pratiques culturelles néfastes notamment les accouchements traditionnels.

Bon nombre de femmes font toujours confiance aux accoucheuses traditionnelles. En donnant la vie, elle se refèrent à ces mains inexpertes qui sont à l’origine des fistules obstétricales. Malheureusement, l’accès aux chiffres officielles sur les fistules obstétricales n’est pas évidente.

On estime qu’en Asie et en Afrique subsaharienne, plus de 2 millions de jeunes femmes vivent avec des fistules obstétricales non traitées.

La fistule obstétricale peut être éviter. Pour cela, il suffirait d’après les spécialistes de la santé d’observer quelques règles :” dee repousser l’âge de la première grossesse;
de mettre fin aux pratiques traditionnelles préjudiciables; et
de permettre d’avoir accès en temps voulu à des soins obstétricaux.

La prévention et la prise en charge des fistules obstétricales participent à l’amélioration de la santé maternelle, cinquième objectif du Millénaire pour le développement. C’est dire que la campagne de depistage et de réparation desdites fistules qui se déroule en ce moment à Batouri est une opportunité à saisir surtout que, chaque patiente et son garde malade sont totalement pris en charge gratuitement.

von Gustave Epok in Bertoua | Actucameroun.com


Dieser Artikel erschien zuerst auf https://actucameroun.com/2019/04/24/sante-publique-une-campagne-de-reparation-des-fistules-obstetricales-en-cours-a-batouri/