Ein Vater, der nach Krankheit seiner Tochter gegen Krebs mobilisiert wurde

Le dernier week-end du mois d’avril, les motards participent à une grande collecte de fonds au profit de la lutte contre le cancer. L’événement, baptisé « une rose, un espoir » , est bien développé près de Vecoux mais doit encore trouver sa place à Saint-Dié-des-Vosges. Deux gendarmes du secteur ont décidé, sur leur temps personnel, de se mobiliser pour renforcer le mouvement grâce à la traditionnelle vente de roses dont les recettes seront reversées à l’hôpital de Saint-Dié. Samedi toute la journée, ils ont écoulé les 500 roses en leur possession.

Chimiothérapie et ablation d’un rein

Pour Matthieu Moral, ce combat est singulier et très personnel. Sa fille Léa a été atteinte d’un cancer du rein à l’âge de trois ans et demi. Pendant une année complète, la petite fille a enchaîné les traitements de chimiothérapie, radiothérapie avec une ablation du rein malade à l’hôpital pour enfants de Nancy-Brabois. « Tout s’arrête. Le temps, les projets, sans parler du moral et du mental », confie le papa. Dès le début, les indicateurs ont laissé penser que Léa s’en sortirait, contrairement à d’autres membres de la famille de Matthieu.

« Nous nous mobilisons aussi pour les autres »

« Cette expérience nous apporte évidemment de l’intérêt pour la recherche contre cette maladie. Voir ces petits bouts dans des services hospitaliers ça vous prend vraiment au cœur », justifie celui qui emmène encore Léa chaque année faire des examens. Samedi, Léa était elle aussi sur le stand « Une rose, un espoir ». « Je n’ai pas beaucoup de souvenirs de l’hospitalisation. Mais j’ai encore une copine là-bas et tout ça c’est aussi pour les autres », explique-t-elle pleine de maturité, du haut de ses 10 ans.

Le petit groupe déodatien s’est associé à des bénévoles de la Ligue contre le cancer pour cette collecte. Normalement, les motards se rejoignent pour une grande tournée de porte-à-porte mais ils ne sont pour l’instant pas assez nombreux. Peut-être l’année prochaine ?

Julia MARITON

Dieser Artikel erschien zuerst auf https://www.vosgesmatin.fr/edition-de-saint-die/2019/04/28/un-pere-mobilise-contre-le-cancer-apres-la-maladie-de-sa-fille