Stadtrat tritt von CPDM zurück, um sich MRC anzuschließen

C’est un acte sans précédent qu’on enregistre au Cameroun , la démission d’un militant du parti au pouvoir le RDPC pour l’opposition . François Kenfack conseiller municipal de la commune de Nkong-Zem a démissionné de cette formation politique le 2 janvier 2019. Dans la lettre de « démission formelle du parti politique RDPC » qu’il adresse au chef de l’antenne ELECAM à Dschang, l’élu annonce qu’il rejoint le parti d’opposition MRC (Mouvement pour la renaissance du Cameroun). « Sans vous mentir, je rejoins les rangs du MRC où les valeurs humaines sont respectées et dont l’avenir est prometteur pour un Cameroun pour tous », écrit-il après avoir exposé les motifs de sa démission du RDPC.

« J‘ai constaté et décrié depuis longtemps le comportement inhumain discriminatoire de ses responsables locaux vis-à-vis de leurs militants sans solution. Cette situation qui s’aggrave au jour le jour a atteint son apogée et j’ai jugé de quitter le bateau avant son naufrage définitif », explique celui qui se présente aussi comme un cultivateur . Outre ELECAM, la lettre de démission de François Kenfack a été adressée au président de la section RDPC Menoua Nord et au maire de la commune de Nkong –Zem.

Dieser Artikel erschien zuerst auf http://www.ocameroun.info/56303-un-conseiller-municipal-demissionne-du-rdpc-pour-rejoindre-le-mrc.html